Innocent Belemtougri, « travaillons seulement »!

13133130_10207912836872267_6335360417103732515_nDans un Burkina post insurrectionnelle et post coup d’état, où la conjoncture semble être le plat de résistance des promoteurs de tous horizons,s’il y’a une chose qui est bien partagé toutes activités confondues, c’est bien la morosité .

La crise socio-politique qui a secoué le pays à la faveur de l’insurrection populaire, puis du coup d’état manqué, a eu un effet « seismologique » sur le monde de la culture et particulièrement celui des promoteurs culturelles.
En temps de « paix » il n’était déjà pas aisé d’organiser un spectacle dans les règles de l’art car l’univers des promoteurs culturels et du monde du spectacle souffraient déjà d’un manque d’accompagnement et de partenaires fiable, ajouter à cette situation d’instabilité politique, économique et social, la situation devient encore plus ardu.

Mais dans ces moments de doutes et d’incertitudes, il y a des « durs » qui sortent la tête des vagues, qui persistent et qui signent,de ceux là je vais cite13177813_10207996502563857_1249761465433368400_nr Innocent Belemtougri, le patron de Bitel Communication.
Voici un monsieur calme et discret, mais efficace, car entre 2015 et 2016, nous avons eu le plaisir de découvrir en lui un vrai baroudeur.
Plus connu dans l’événementiel des mines à travers le SEMICA, c’est l’initiateur et le promoteur des fameux concerts des « monstres sacrés », une série de concerts qui a fait couler beaucoup d’encre.
Le concept des « monstres sacrés » était d’abord un grand défi car des « monstres sacrés » ne s’affrontent que dans une arènes digne de ce nom,un stade.

La première partie de ce concept a été celui des « monstres sacrés du coupé-décalé » où Bitel communication s’est payé le luxe de s’offrir les 3 têtes de proue du coupé-décalé que sont Arafat, Debordeau, Beynaud. Deux grands concerts dans deux grands stades des deux capitales du Burkina Faso,un gros challenges qui étaient loin d’être gagné d’avance.
Pour ces deux concerts, l11951894_10206246021402922_7070552730326894567_nes difficultés n’ont pas manqué de s’empiler car au delà  de la gestion des aléas habituels liés a ce genre de spectacles (budget, partenaires techniques, promotion. ..), deux choses viendront corser cette équation déjà difficile.
Ce qui n’était pas prévu c’est d’abord un coup d’état qui va entraîner un climat de psychose assorti d’une interminable période de couvre-feu nocturne alors que les concerts sont programmés pour avoir lieu la nuit. Le second imprévu a été la fronde conduite par un groupe d’artistes contre le promoteur au prétexte qu’il n’aurait pas programmé d’artistes burkinabé au nombre des artistes invités à ce concert.
Finalement un accord sera trouvé avec les frondeurs mais l’affluence attendu à ces deux rendez-vous a été fortement atténué par les horaires de début du couvre-feu qui était toujours en vigueur.
C’était un gros défi relevé avec beaucoup de difficultés, des difficultés qui n’entameront pas la motivation du promoteur car contre toute attente il programme les « monstres sacrés de la musique burkinabé ».

Comme un pied de nez fait aux frondeurs des deux concerts des « monstres sacrés du coupé-décalé », il installe dans la lumière les deux grandes icônes actuelles de la musique burkinabé que sont Floby et Dez Altino.
Cete fois-ci le défi s’internationalise, car il s’agira de deux grands concerts dont la demi-finale se jouera au stade municipal de Ouagadougou, et la finale au palais de la culture du côté d’Abidjan avec un objectif certain de mobiliser la forte communauté burkinabé installé en Côte d’ivoire. La encore les difficultés ne se feront pas attendre.

12939104_10207717852037768_1464795090_n1Le concert du stade municipal à lieu la nuit de Pâques, pris en sandwich entre un match des étalons qui a lieu au stade du 4 août, et la messe de Pâques qui a lieu à la Cathédrale de Ouagadougou situé à moins de 500m.
Ce concert tant attendu laissera un goût d’inachevé à ceux qui ont fait le déplacement car il a été ponctué, après 21h, par des coupures « volontaire » d’électricité pour obliger les organisateurs à arrêter le concert alors que le show était à son comble.
A ce sujet, il semblerait que,pour ne pas que les nuisances sonores du concert, ne perturbent la messe  la cathédrale situé juste a côté, un accord avait été conclu pour que le concert prenne fin à 21h.
Sur le coup donc de 21h,constatant que le concert se poursuivait toujours, les responsables de la cathédrale se sont plains à la mairie de Ouagadougou, qui elle a choisi de couper le courant pour obliger l’arrêt du concert.
Le goût d’inachevé de ce13072705_10207891665182988_5333820316111661666_o concert ne va pourtant pas entamer la détermination du promoteur à poursuivre son chemin, il programme un concert de rattrapage au SIAO pour consoler son public, un concert qui tiendra toutes ses promesses.

Le dernier challenge reste le concert d’Abidjan qui a lieu pour une fois a l’étranger mais avec des artistes nationaux, un pari bien risqué.
Ce concert aussi trouvera sur son chemin (quelques jours avant le concerts) la mort tragique de Papa Wemba en plein Femua. Tout Abidjan est crispé et captivé par cet imprevu,la dernière ligne droite de la promo du concert prend fatalement un gros coup. Le concert aura bien lieu,et il n’a pas été ridicule, mais il  aurait été meilleur si les conditions l’avaient permis.

A la lumière de ce qui précède, on retiendra que cette série de concerts a été un véritable challenge qui a été relevé tête haute malgré les difficultés.
Des promoteurs dans le milieu il y’en a beaucoup,mais il y’en a très peu qui resteraient toujours debout après autant d’épreuves.
Je voudrais donc saluer cet exemple et espérer croiser Innocent dans les mois à venir dans un challenge encore plus grand pour que vive la culture.
Ce fut un exemple d’endurance, de courage, mais surtout de conviction dans un projet.
Bon vent monsieur le promoteur.

Salif Ackermann Ouedraogo

Categories: Actualités

Commenter

Votre E-mail ne sera pas communiqué.


8 + 2 =


Newsletter

Tackborse musique et video du burkina   

Entrez vous adresse E-mail pour rester connecté

  • Vidéos
  • Musique
  • Clips
  • Actualité

Soyez les premiers informés des nouveautés sur le site 100% Culture du Burkina Faso

S'abonner!