Conférence de presse de Dez Altino , près d’une centaine de journalistes mobilisés.

La grande salle de conférence de Palace Hôtel a servi de cadre, dans la soirée, pour la présentation du sixième album de Dez Altino.
C’est une mobilisation record, au regard du nombre de journalistes ayants fait le déplacement. Le staff a même fait venir des journalistes culturels de certaines villes.

En plus, la conférence a servi de cadre pour rencontrer des anciens qui avaient abandonné les conférences. Certains journalistes ont été invités, et d’autres se sont invités. C’est tout de même Dez Altino.
L’attaché de presse de l’artiste ,Alassane Kere était par moment débordé pour gérer les sollicitations de la presse.

Une conférence de presse sans questions des journalistes.

Les conférences de presse sont également des moments d’échanges directs entre l’artiste et les journalistes. C’est un instant redouté par les artistes. Mais à cette conférence, nous n’avons pas pu assister à cette phase. Il y’a même eu des journalistes qui scandaient  » questions, questions « . Surtout que certains journalistes avaient préparés une batterie de questions.
Est ce une manière pour le staff de l’artiste de ne pas affronter certaines questions ?
Pour le staff, cela est lié au nombre pléthorique de journalistes. C’est tout de même, l’une des rares fois que je n’assiste pas à cette phase dans une conférence de presse.

Dez Altino retourne à ses premiers amours

Pour ceux qui ont connu Dez Altino dans le wiré, warba ,Liwaga seront gâtés en écoutant l’album. C’est vraiment un retour aux sources.
Tant mieux pour lui et ses fans , parce que l’artiste avait fait des featuring infructueux avec Serge Benaud et Lady ponce. Des collaborations dont certains fans et observateurs du showbiz ne comprenaient pas, et qui ont failli dérouter l’artiste.

Des featuring bien élaborés

Sur l’album « Beogo » , l’artiste a fait des featuring avec Hawa Boussim, dans le titre « Zemstaaba ». C’est un beau brassage entre le Djeka et le Liwaga. En tout cas, le titre a bluffé l’assistance.
Avec Habibou Sawadogo, le prince national a proposé le titre  » yamb Teeba. Ces deux artistes évoluent pratiquement dans les mêmes univers. Donc cette alchimie entre les deux s’est faite rapidement.

13 milles CD à écouler.

Le chiffre 13 a une grande signification pour l’artiste : 13 ans de carrière, l’album comporte 13 titres, la sortie s’est faite le 13 juillet.
Dans la foulée, l’artiste a décidé de faire l’opération 13 milles CD. Ce travail va se faire avec le concours des fans clubs répartis dans les 13 régions, et chaque fan club devra écouler mille CD par région. Sans oublier les opérations vente pendant ses concerts. Déjà à la conférence de presse, l’artiste a pu écouler pratiquement 500 CD.

Tout était bien dans l’ensemble, sauf quelques couacs avec la technique . Malheureusement, les journalistes et les invités n’ont pas pu voir le clip promo de l’album.

Bon vent à Béogo, après ça, il faut que le prince national se décide a affronter d’autres marchés: sous régional et africain.
Lorsqu’on a presque tout eu au pays, on peut être tenté par d’autres aventures. Mais, tout dépend de lui, pourvu qu’il soit intéressé.

Marius Diessongo

Categories: Chroniques

Commenter

Votre E-mail ne sera pas communiqué.


9 + 9 =


Newsletter

Tackborse musique et video du burkina   

Entrez vous adresse E-mail pour rester connecté

  • Vidéos
  • Musique
  • Clips
  • Actualité

Soyez les premiers informés des nouveautés sur le site 100% Culture du Burkina Faso

S'abonner!