Showbiz au Burkina : Croyez en vos potentialités

Sans vouloir souvent me répéter dans mes publications, je suis parfois surpris de constater que les mêmes causes produisent les mêmes effets. Cela a toujours été un enjeu majeur d’organiser, de piloter, de réguler une action dont les objectifs sont de contribuer activement au développement de la société. Surtout quand le secteur dans lequel l’on s’aventure, s’appelle le showbiz. C’est encore la croix et la bannière.

Faire venir une célébrité musicale au Burkina Faso, concoure à l’émancipation de l’activité artistique et évènementielle. Cela contribue également à entretenir notre chère Nation, dans cette effervescence du showbiz panafricain voire mondial qui bât son plein en ce moment. Mais cela ne veut pas pour autant dire que l’on doit lécher les botes ou se plier à toutes formes d’exigences des artistes étrangers et leur staff. Ceux qui viennent ne sont pas meilleurs que les nôtres. C’est uniquement leur audience et la coloration que vous voulez donner à votre évènement qui nécessite souvent leur présence.

Le véritable dilemme dont certains promoteurs burkinabè sont confrontés, c’est qu’ils allient idolâtrie et professionnalisme dans le showbiz. Quand vous invitez une célébrité dans votre évènement, faite preuve de rigueur et fermeté. Dans les clauses du contrat, débarrassez-vous du sentimentalisme et du fanatisme. Car l’artiste ne vous ferra pas de cadeau plus tard.

Malheureusement certains de nos promoteurs tombent souvent dans ce panneau et moissonnent des pots cassés à la fin. Ce n’est pas parce qu’un artiste vient d’une autre contrée que vous allez vous plier à toutes ses exigences même les plus pernicieux. Sortez toujours vainqueur en honorant vos engagements. Dans un contrat, chacun devrait pouvoir tirer sa part du gain.

C’est souvent déplorable quand je lis avec désolation plus tard, les invectives et insanités que nos concitoyens (pour emprunter le terme de l’autre…) profèrent à leur frère ou sœur dans de telle situation. A chaque quiproquo, nous jetons toujours l’anathème aux organisateurs. Sachez que très souvent dans la plupart des cas, les artistes aussi prêtent volontairement le flan.

Le Burkina n’est pas un dépotoir d’incultes en matière de showbiz. Nous avons des professionnels qui y veillent au grain et à qui, il faut souvent faire confiance.

Le cas déplorable de la promotrice Kerry Oumou Williams de «Tapis Rouge International» (TRI) en témoigne. Au-delà, des pourparlers bric-à-brac, qu’il ya eu de nombreuses fois, entre le manager Inabo Zadi Delors de l’artiste N’guessan Bebi Philippe Amessan dit Bebi Philip et la promotrice du TRI, chaque partie avait l’obligation morale et professionnelle d’honorer son engagement.

Il est inadmissible qu’on fasse le déplacement d’Abidjan-Ouagadougou pour une coquette somme de 3 millions de F CFA et ne repartir qu’avec 700.000 FCFA comme frais de dédommagement. Fallait-il qu’il accepte de jouer sans son cachet malgré la promesse de la promotrice dans les coulisses à quelques secondes avant de monter sur scène ? «J’avais juste oublié de venir avec l’argent sur moi. Après sa prestation, je lui avait promis de lui remettre » s’est défendue Kerry Oumou Williams.

Dommage que les deux parties ont glissé sur ce Tapis Rouge International. Les enjeux financiers qui ne cessent de s’accroître dans le showbiz ne devraient plus nous permettre de commettre de telles digressions. Un contrat doit toujours être honoré, d’autant plus que la confiance n’a plus de crédit dans ce métier. Malgré certainement les promesses de cette promotrice, appuyée par une équipe organisationnelle professionnelle, l’argent est le seul gage de sécurité et de confiance.

Sachez faire profil bas et tirez les conséquences de vos actes, tout en gardant la tête sur les épaules. Dommage que l’artiste, plus tard, autour de la collation avec la promotrice, n’a pas fait preuve mansuétude.

LECHAT !

Categories: Chroniques

Commenter

Votre E-mail ne sera pas communiqué.


7 + 6 =


Newsletter

Tackborse musique et video du burkina   

Entrez vous adresse E-mail pour rester connecté

  • Vidéos
  • Musique
  • Clips
  • Actualité

Soyez les premiers informés des nouveautés sur le site 100% Culture du Burkina Faso

S'abonner!