Droit de reponse à la Saaga du petit Malick le jeune Porc-puant

Très cher journaliste culturel (il se reconnaîtra).

J’ai lu ta chronique au sujet des featuring des artistes Burkinabè, et j’en suis ressorti convaincu que tu restes porc-puant trempé de boue, qui pour être vu, a pour distraction de critiquer la marque des savons de ceux qui viennent de prendre leur douche.

Ils sont nombreux ces aînés qui comme toi, (avant ) on contribué à diligenter par leur acte, leur écrit, leur critique, l’opinion publique contre des artistes et les conduire droit à la tombe( tu remarqueras ils sont nombreux à te féliciter haut, sans liker tes écrits mais il approuvent la puanteur de ta plume).

La critique n’est pas interdite, bien au contraire, l’artiste, mais aussi le journaliste en a besoin. Mais si au Burkina les artistes sont à fleur de mot, C’est parce qu’il est devenu aujourd’hui rare de voir un journaliste culturel apprécier une oeuvre artisque. Quand il le fait, pour la plus part du temps (ici) c’est qu’il a été bien-sûr copté par le staff de l’artiste et fait partie intégrante de son équipe. Aujourd’hui c’est comme ça.

Toi, tant que tu mangeais avec Alif Naaba, il n’y avait pas de problème. Mais il a fallu qu’il y ait un soucis pour que le porc-puant qualifie Alif Naaba d’artiste qui chante faux. Au point de poster une vidéo datant de 2017, pour appuyer tes écrits. Tu es allé même loin dans ton post l’accusant d’avoir une relation extra professionnelle avec l’artiste qu’il produit. Est ce de la critique artistique ça ?

Monsieur le porc-puant , derrière Alif Naaba comme de nombreux artistes qui se battent , il y’a des familles, des mères des pères des enfants des anonymes qui vivent et dependent des petits projets que nous menons , comme vous ( journaliste aussi). Jeter votre groin puant dans son business en balançant des allégations de ce genre sans preuve, est une façon de mettre toute son entreprise en péril. Oui à la critique mais non à la critique destructive. Tu aurais pu lui dire certaines choses inbox, attirer son attention mais hélas ce n’est pas la tactique du porc-puant qui se sent obligé de salir tout le monde, parce qu’on lui aurai refusé un fauteuil trop propre à cause de sa petite fierté et frustrations de journaliste.

Jacky El feno Bassono pour qui j’ai beaucoup de respect et d’admiration demandait dans une de ses publications, « Pourquoi les artistes musiciens ne respectaient pas les journalistes culturel « . Je pense moi sans prétendre détenir la vérité absolue que: c’est

1- Parce « certains  » « journalistes culturels »depuis belle lurette, sont devenus des sangsues qui se sont glissés dans des staff d’artistes, rédigeant des écrits à la gloire de ceux pour qui ils travaillent. Peu importe la qualité de l’œuvre, tant que le groin est rempli, on s’érige en fin connaisseur de l’art et on s’étale sur des éloges à n’en point finir, quand bien même que l’œuvre n’aie pas le mérite. Et on fustige la concurrence. Normal… Pepsi ne fera jamais la pub de Dafani.

2- Exemple, imagine que Jacky El Feno Bassono soit dans le staff de Smarty( exemple) et veuille critiquer l’oeuvre de Duden J. L’objectivité est tout de suite faussée. C’est devenu monnaie courante. On l’a constaté lors de l’octogone (combat) qui a opposé les staffs journalistiques de Awa Boussim et Abibou Sawadogo lors du KUNDE d’or passé.
2- Certains journalistes, je dis bien certains pas tous,
24h/24, se retrouvent entrain de boire dans les maquis avec les artistes, chacun entrant dans l’intimité de l’autre, certaines barrières tombent et bienvenu l’irrespect dans les deux sens. Cela peut arriver bien-sûr de prendre un pot de temps à autre mais quand ça devient une habitude, comment voulez vous qu’un journaliste avec qui je fais les 400 cents coups soit objectif même sil écrit positivement sur mon œuvre ?

Mais je vous comprend monsieur le porc-puant puisque des personnalités comme le directeur du bureau burkinabé des droits d’auteur Mr Walib Bara ( à qui je conseille fortement de soigner ses fréquentations ) vous à validé et vous reçoit régulièrement pour des échanges, dans son bureau. Il vous rend ainsi crédible, mais perdra beaucoup plus avec vos sorties inappropriées .

Alif ne peut que s’en prendre à lui même car c’est lui qui t’a ouvert sa porte, qu’il apprécie donc la qualité de la boue déversée sur lui. Et qu’il sache se défendre. On ne règle pas une source de diffamation avec le mutisme, un verre de coca, des pardons et des sourires.

Allez faire un tour sur leurs pages, les critiques positives sur les oeuvres artistiques Burkinabè sont rares comme le pet d’une carpe dans l’eau douce.
Il sont d’un narcissisme béant, que des postes sur leur personnes et bien sûr, les citations infos et événements des artistes venus d’ailleurs.

Je me souviens que lorsque Charlotte Dipanda avait fait sa mauvaise sortie, un journaliste s’est tout de suite empressé d’aller jusqu à sa chambre d’hôtel faire une interview pour rétablir sa dignité, face à la colère populaire. Imaginez le contraire ????

Pendant que vous tapez sur le pauvre Émile ( IL Fortunato), tentez de détruire son abnégation, tentez également de réduire sa collaboration à de la merde, d’autres arrivent à vous faire croire que leurs corbeaux sont des rossignols et vous en faites un relais.
J’ai lu même que Michael Jackson n’a pas fait de featuring ???
https://youtu.be/ManqnJlXv4I
Je vous laisse ce lien pour votre culture générale.
Je précise aussi qu’il en a fait avec AKon de son vivant.

Quelqu’un peut me citer combien de featuring magic système à fait ? Depuis leur debut jusqu’à maintenant ?
Avoir une collaboration avec un artiste ne veut pas dire qu’on n’a pas de talent. Certaines collaborations ne sont même pas faites dans un but commercial, mais souvent pour la satisfaction artistique. Sinon Alpha Blondy et Youssou N’dour ont fait un feat dans son dernier album, mais qui en entendu parler? Cela n’enlève en rien leur talent.
Magic System feat Yeleen, vous étiez tellement dans la polémique que vous n’avez pas vu, ce que cela nous a apporté et Dieu sait que ça nous a apporté énormément.
Awa Boussim vous l’avez tellement déchiquetée … depuis le jour de sa signature…

Mais ce qui me réconforte est que vous êtes tellement faux, que vous vous salissez entre vous même, vu que certains on des événements et gouttent aussi à la puanteur de votre propre boue. Je m’en délecte, c’est un bon divertissement, je prie pour vous afin que Dieu vous donne la paix du coeur et je passe à autres chose. Vous verrez un tel écrit va les unir, car pour faire mal à autrui ils restent un et indivisible.
Les pages seront teintées de proverbes boueuses.

Très cher porc puant pendant que tu détruis ce petit qui tente de s’en sortir, sais tu qu’il y a une de tes soeurs Burkinabè du nom de Roukiata Ouedraogo qui cartonne et fait le plein des salles en France ? Pourriez vous s’il vous plaît, la bande des porcs puants nous informer aussi sur cette note de positivité ? Ou attendez vous le prochain scandale sur elle pour en parler ? Ou vu que vous n’êtes pas dans son staff et que personne n’y remplit son groin ce n’est pas une actualité pardon, une fierté culturelle Burkinabè ?
Savez vous que Serge Aime Coulibaly fait des merveilles en ce moment ? Ou qu’on a un athlète du nom de Fabrice Zango qui est champion en ce moment ? Bon apparemment c’est pas bon pour vous.

Ps: Attendez les prochains écrits sur les activités artistiques liés au fespaco vous allez rire.

Chers artistes continuer à la boucler, et ne pas vous défendre, continuer à les coopter ( porcs-puants) pensant qu’ils sont la clés qui changera votre carrière artistique. Continuer à pactiser avec la bande des PORCS-PUANTS. D’après mon ami Naïm Touré vous serez édifiés sur votre sort.

Aux journalistes culturels humbles, professionnels, ambitieux justes et pondérés je vous salue. Merci pour votre neutralité vos conseils, critiques parfois blessants, mais nécessaires à notre épanouissement. Merci de présenter ce qu’il y a de meilleur et d’aider les nous autres à le devenir. Nous ne sommes rien l’un sans l’autre, et nous serons avec vous sans ces PORCS-PUANTS.

#VivonsUtile la vie est courte

Toute ressemblance avec une histoire déjà vécue est une simple coïncidence.

Smarty

Categories: Actualités

Commenter

Votre E-mail ne sera pas communiqué.


5 + 6 =


Newsletter

Tackborse musique et video du burkina   

Entrez vous adresse E-mail pour rester connecté

  • Vidéos
  • Musique
  • Clips
  • Actualité

Soyez les premiers informés des nouveautés sur le site 100% Culture du Burkina Faso

S'abonner!