Floby Belemgnegre: Tu as failli…

« Excusez moi mon commandant… Mouuuuf !!! Je voudrais avoir ton artiste Floby aux 12PCA  »

« C’est pour quand ?  » s’interroge au bout du fil Papus Ismaila Zongo

« C’est pour le 25 janvier 2019 »

« OK sans souci ! Je ne vendrais pas cette date pour d’autres sollicitations. Fait comme tout est réglé, contacte Abbass »

C’est simplement comme ça que la majestueuse bande à Floby s’est présentée aux 12PCA le vendredi dernier du côté de la salle Canal Olympia Ouaga 2000.

Nonobstant que « les 12PCA » sont avant tout une cérémonie de récompense réservée aux acteurs culturels, le staff de Floby n’avait qu’un seul objectif : venir se faire plaisir aux 12PCA.

Pendant que le comité d’organisation s’attelait à préparer la soirée, le staff du KUNDE D’OR 2010, m’appelle pour confirmer que Floby sera là, mais qu’il jouera en live complet. « Nous donnerons un spectacle mémorable en live le 25 janvier' »

Nous étions déjà heureux d’apprendre que les artistes comme Floby, Dez Altino, JN Kabore, Nabalum, Amsa Barry et autres ont toujours accepté de jouer gratuitement, mais en plus de cela, le Baba National nous dit qu’il jouera en live complet. Panique général au sein de l’équipe des 12PCA. l’ingenieur de son Cyrille Yeye et moi étions perplexes.

Pendant que nous demandons une modeste prestation en acoustique, le staff de Floby voudrait nous offrir gracieusement un live complet.
Heureusement, par la suite, ils ont préféré la formule acoustique teintée d’émotions.

Ironie du sort, suite au dépouillement des Observateurs (membre du jury) des 12PCA, c’est Floby qui a été désigné « Artiste musicien » de l’année dans cette catégorie. C’est tout ébahi qu’il est monté sur scène prendre son trophée.

Les 12PCA n’ont pas la prétention d’être exempt de tout reproche mais cette cérémonie voudrait se démarquer par son caractère non lucratif et rassembleur. Floby ou Dez Altino, pour jouer en live, il faut s’apprêter à débourser pas moins d’un million, mais aux 12PCA, ils acceptent jouer sans prendre un centime.

Comble des choses, au lieu que l’auteur de « Wakato » entonne tranquillement ses chansons sous les ovations du public comme à l’accoutumée, il décide, contre tout attente d’énoncer un vibrant témoignage à mon égard.

Il a failli de peu dans la salle, LECHAT allait se ridiculiser et fondre en larmes comme un vulgaire gamin au caractère fébrile.

Son passage et surtout son témoignage ont résumé le sentiment que j’accorde aux artistes toutes tendances confondues, sans aucune hypocrisie.

Je n’oublierai jamais ce témoignage émouvant de Floby !

LECHAT !

Categories: Chroniques

Commenter

Votre E-mail ne sera pas communiqué.


3 + 8 =


Newsletter

Tackborse musique et video du burkina   

Entrez vous adresse E-mail pour rester connecté

  • Vidéos
  • Musique
  • Clips
  • Actualité

Soyez les premiers informés des nouveautés sur le site 100% Culture du Burkina Faso

S'abonner!