Rama La slameuse: Victime de tentative de meurtre.

« C’est quoi ça encore !!!  » c’est l’exclamation qui été la plus prononcée ce jour à la fois par les journalistes et ceux qui ont appris cette nouvelle à la Gendarmerie de Kosyam.

En effet, loin d’être un canular ou un effet de coup médiatique de la part de cette artiste influenceuse des réseaux sociaux, c’est séance tenante à la gendarmerie avec toutes les parties prenantes que la horde des journalistes a écouté successivement: la victime et le présumé bourreau, conter cette histoire rocambolesque.

Rama Fierté Nationale aurait été victime d’une tentative de meurtre orchestré savamment par trois personnes. Un féticheur, une dame et le présumé bourreau qui devait l’exécuter de sang froid.

Tous sont entre les mains de la gendarmerie actuellement, qui poursuit son enquête. Le présumé bourreau a été le premier à se livrer à la presse à découvert.

Paradoxalement, Rama serait encore en vie grâce à lui. Selon ses dires, il avait été contacté par un marabout résidant à Léo via une dame qui fréquente régulièrement la slameuse. Nous allons l’appelé S.D.

« C’est elle qui m’a proposé tout le scénario de ce crime. Elle m’a dit que RAMA devait aller vendredi 25 novembre en banque avec elle récupérer 18 millions pour ensuite s’envoler pour Dakar. Je devais, avec l’aide de quatre garçons, l’interpeller dans la nuit au moment où elle va quitter sa maison avec la dame, la braquer, la tuer, puis ensuite molester S.D pour qu’elle ne soit pas soupçonnée. Je devais recevoir 4 millions et m’enfuir au Ghana avec sa Highlander. Je lui ai demandé pourquoi elle veut faire ça ? Elle m’a dit que, depuis qu’elle est avec elle, Rama ne lui a jamais rien donné. Pourtant elle l’accompagne chaque jour prendre des millions. Et elle ventile son argent partout en insultant une Artiste sur les réseaux sociaux. C’est le jour où je devais passer à l’acte que j’ai décidé vaille que vaille d’aller voir Rama pour conter ce que je devais faire »

Après avoir relaté sa version à la presse affirmant que c’est la même version qu’il a livré aux enquêteurs, Rama La Slameuse a également raconté la sienne.

« Ce monsieur est mon sauveur ! Je lui doit beaucoup ! Quand il a réussi à me rencontrer après plusieurs tentatives grâce à mon mécanicien, je n’en revenais pas quand il m’a raconté ça ce vendredi là. Je lui ai demandé de m’accompagner à la gendarmerie et je lui donnerai une forte somme d’argent. Il m’a qu’il est certes pauvre et que ce n’est pas pour l’argent qu’il est venu me voir. Il est prêt à tout dire à la gendarmerie mais il ne prend pas d’argent. Quand nous sommes arrivés pour la première fois à la gendarmerie, les enquêteurs sont allés discrètement prendre S.D. Dans sa version, elle a avoué vouloir planifier mon agression mais pas me tuer. Que c’est le marabout qui en est le commanditaire. C’est finalement aujourd’hui, qu’on nous a tous confronté.

Le marabout a été interpellé depuis Léo. S.D et le marabout sont en garde à vue depuis 4 jours. Ce matin, lors de la confrontation, le marabout a certes avoué le plan de crime, mais qu’il n’est pas l’auteur. Il a affirmé et montrant son portable aux enquêteurs, tout mon programme quotidien y compris les enregistrements que. S.D, l’aurait envoyé. S.D quant à elle, rectifie en disant qu’elle a monté également ce plan avec une dame qu’elle n’a pas encore dévoilé son identité. Elle ne peut pas dire que je ne l’aide pas ! C’est une dame que j’ai rencontré à tout hasard en 2008 au moment où je voulais réaliser mon clip « L’histoire de ma vie » à Karpala. Elle avait alors une jolie villa qu’elle m’a emprunté. Après on ne s’est plus revu pendant quatre ans. Quand elle a refait surface, je ne l’ai pas reconnu quand elle m’a accosté dans la rue.

Puis ensuite elle m’a conté ses difficultés. Son mari et son fils sont à la MACO et elle même avait fait 4 ans incarcéré pour une affaire de meurtre où on elle était soupçonnée. Elle m’a demandé de l’aider, ce que je faisais de temps en temps. Elle a commencé à me fréquenter en venant chez moi. J’ai inscrit un des ses enfants à l’école, lui remettre 4 millions pour relancer ces activités. Elle ne peut pas me dire que je ne la soutient pas !!!  » a relaté Rama à la presse.

Pour avoir toutes les versions en dehors de ceux qui sont en garde à vue (S.D et le féticheur), les journalistes sont allés rencontrer les enquêteurs. C’est avec beaucoup d’hospitalité qu’ils nous ont dit que « Dès qu’ils vont finir de prendre toutes les versions dans les détails, ils pourront s’exprimer »

Rama sera encore une fois de plus entendue demain à 10h à la gendarmerie de KOSYAM et la presse a promi de repartir pour recueillir la version des gendarmes.

Affaire à suivre….

LECHAT !

Categories: Chroniques

Commenter

Votre E-mail ne sera pas communiqué.


9 + 1 =


Newsletter

Tackborse musique et video du burkina   

Entrez vous adresse E-mail pour rester connecté

  • Vidéos
  • Musique
  • Clips
  • Actualité

Soyez les premiers informés des nouveautés sur le site 100% Culture du Burkina Faso

S'abonner!