Fresque murale du SIAO, c’est un jeune peintre de 27 ans qui l’a réalisée

Auteur de la fresque murale sur le thème du Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO), ce jeune homme qui a fait ses premiers pas dans la peinture en 2004 en Côte d’Ivoire est aujourd’hui un modèle de réussite au Burkina Faso. Malgré son jeune âge, il porte une haute responsabilité dans la filière des arts plastiques, celle du président de la Fédération de la filière des arts plastiques et appliqués du Burkina (FEFAPA/BF). Mais de qui s’agit-il ? Lisez !

A l’entrée principale du Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO), se dresse une géante empreinte artistique bien enlevée. Il s’agit de la fresque murale inspirée du thème : « Artisanat africain, entreprenariat féminin et protection sociale ». Cette réalisation assez remarquable, longue de 9 mètres sur 4, est l’œuvre d’un jeune peintre de 27 ans qui dispose de qualités singulières. C’est le même qui avait proposé la fresque murale en 2016.

Moumouni Savadogo, Momo pour les plus intimes, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a du talent à revendre. Pour une âme bien née, la valeur n’attend point le nombre des années, dit-on !

Engagé, déterminé, visionnaire et très dynamique, ce jeune homme dont le DG du BBDA ne cesse de louer son dynamisme a été préféré parmi ses ainés pour diriger la Fédération de la filière des arts plastiques et appliqués du Burkina (FEFAPA/BF) en 2015.
Il fit ses premiers pas en 2004 en Côte d’Ivoire ( comme nous l’avons mentionné au chapeau ) tout en apprenant le métier auprès de ses ainés. Ce n’est qu’arrivé à Ouagadougou qu’il va se forger en intégrant l’atelier A3 au Village Artisanal de Ouagadougou (VAO) en 2007. Il s’est véritablement donné à fond, en se démarquant par son approche artistique dans l’apprentissage.

Ateliers de formation, cadres de réflexion, rencontres d’artistes-plasticiens, Momo s’impliquait toujours pour comprendre les rouages de l’art plastique au Burkina.
Formation marketing et gestion d’entreprise, formation sur les exportations d’art, formation sur les techniques de marketing des produits culturels, exposition de vente d’œuvres d’art au Niger, en France, pour ne citer que ces cadres-là, notre jeune artiste-plasticien accumulait la connaissance. C’est sans doute ce qui lui a permis de se glisser par la suite sur le terrain du showbiz.

Ce que bon nombre de personne ne savent pas ce qu’en plus d’être artiste-plasticien, Moumouni Sawadogo suivait et encadrait parallèlement en tant que manager général de l’artiste-chanteur Soké et de la jeune chanteuse talentueuse Fleur par le biais de Nouvelle Donne Production entre 2015 et 2016. L’année suivante, notre désormais averti du showbiz, sera le référant gérant des 5 finalistes des jeux concours Airtel Trace Music Star au Niger.

Moumouni Savadogo est aussi membre du Comité de réflexion pour la rédaction d’un statut et règlement intérieur pour la création de la fédération de la filière des arts plastiques et appliqués au Burkina. Que dire de ces multiples formations en peinture et dessin qu’il partage avec les Burkinabè dont les 50 filles domestiques en situation défavorable dans le compte de l’ONG Terre des Hommes de Lausanne ?

Ce peintre a du talent à revendre et l’on pourrait passer toute une journée à décrire ses prouesses dans les différentes expositions d’art au Burkina, au Niger, au Benin, en France, etc.

En attendant une éventuelle distinction honorifique de la nation toute entière, Moumouni, aussi responsable de la Galerie Momo Art dans la cour du Jardin de l’amitié de Ouagadougou, continue de défendre la cause des artistes peintres burkinabè et africains.

Malick SAAGA

Categories: Chroniques

Commenter

Votre E-mail ne sera pas communiqué.


8 + 3 =


Newsletter

Tackborse musique et video du burkina   

Entrez vous adresse E-mail pour rester connecté

  • Vidéos
  • Musique
  • Clips
  • Actualité

Soyez les premiers informés des nouveautés sur le site 100% Culture du Burkina Faso

S'abonner!