Rentrée du droit d’auteur, des discussions chaudes mais de grande satisfaction

A la 3e édition de la Rentrée du droit d’auteur (RDA), du 25 au 27 octobre 2018 à Koudougou, les participants venus des autres pays d’Afrique et d’Europe ont pu découvrir, du moins ceux qui étaient assidus aux deux jours du séminaire international, la complexité de l’appareil burkinabè du droit d’auteur. Cette initiative aussi louable qui s’avère être une tribune efficace de plaidoyer des intérêts des créateurs a été bien pensée par l’équipe dirigeante actuelle du BBDA. Il fallait juste l’inventer. Bravo au Conseil d’administration du BBDA, sa direction général, sa cellule de communication et de plaidoyer et toutes les autres composantes.

C’est autour du thème central: « Cultiver le droit d’auteur pour enrayer la pauvreté » que les différentes corporations de créateurs (musiciens, comédiens, plasticiens, littéraires, etc.) ont eu l’occasion belle d’exposer leur canevas de préoccupations devant des experts internationaux (juristes, hommes de médias, fonctionnaire de l’Etat, etc.) maitrisant toutes les questions du droit d’auteur. Plusieurs thèmes connexes ont été auscultés à la loupe. Ce sont : « Etat des lieux du droit d’auteur en Afrique » ; « Mécanisme de gestion collective du droit d’auteur en Afrique » ; Rôle de l’Etat dans la promotion du droit d’auteur » ; « Rôle des médias dans la promotion du droit d’auteur » ; « Contribution du droit d’auteur au développement durable des Etats africains ». Ce furent 48 heures de d’échanges, de débats houleux, francs et véridiques sans aucune complaisance. La preuve, au terme des travaux, les conclusions formulées et proposées ont été scannées et certaines remises en causes. Les participants à l’unanimité ont donc décidé de les reporter à une date ultérieure.

Qu’il s’agisse du directeur Afrique de la CISAC Samuel Sangwa ; de la représentante de l’UEMOA Aminata Lo Paye, du représentant de l’OMPI Simon Ouédraogo ; du chargé du développement Afrique SACEM Akotchae Koula, de la DG du BUMDA (bureau d’auteur malien) Sibibé Aïda Koné Diallo ; du vice-président du CSC Aziz Bamogo ; de l’ex-présidente du CSC Béatrice Damiba ; du représentant du bureau sénégalais du droit d’auteur ; du journaliste ivoirien Moses Djinko ; du togolais Ferdinand Kéké, etc. tous ont participé avec grand intérêt aux échanges stratégiques.

Aussi l’actuel DG du BBDA, Wahabou Bara (vraiment un fin stratège) n’a manqué humblement d’inviter ses prédécesseurs Balamine Ouattara, Simon Ouédraogo et Adama Sagnon aux discussions, tous trois anciens DG du BBDA. Les journalistes, le personnel du BBDA et autres participants qui ont pris part à cette 3e édition de la RDA se sont bien informés et bien outillés sur le droit d’auteur.

Le conseiller technique du MCAT, Draman Konaté représentant son ministre, a trouvé opportune une telle initiative du BBDA. Il a félicité le DG et son équipe pour avoir créé un cadre d’expression international sur le droit d’auteur au pays des hommes Intègres. Il dit être satisfait, fier et qu’il va rendre compte à qui de droit les exploits du BBDA.

Les organisateurs ne se sont pas limités aux débats. L’autre moment de la RDA 2018 fut marqué par la Nuit du droit d’auteur qui s’est tenue à la suite de la clôture du séminaire international dans le cadre enchanteur de l’Hôtel Splendid de Koudougou à travers un diner gala. C’était la soirée de distinction prestigieuse des meilleurs utilisateurs à jour, des meilleurs titulaires de droit dans les catégories gérées par le BBDA, des ayants droits, etc. Et c’est par une excursion touristique dans des sites de sauvegarde de patrimoine culturel que les participants se sont dit au revoir avec plein d’enthousiasme. Le budget de ces trois jours d’activités a été estimé à 25 millions de Franc CFA. Bravo au BBDA pour avoir gagné ce pari !

Malick SAAGA

Categories: Actualités

Commenter

Votre E-mail ne sera pas communiqué.


6 + 5 =


Newsletter

Tackborse musique et video du burkina   

Entrez vous adresse E-mail pour rester connecté

  • Vidéos
  • Musique
  • Clips
  • Actualité

Soyez les premiers informés des nouveautés sur le site 100% Culture du Burkina Faso

S'abonner!