Serge Ekra répond à Malick Saaga: Petit frère, calme toi un peu

Cela fait un peu plus de 6 ans que j’évolue dans le milieu culturel du Burkina Faso, ce pays que j’ai découvert et que j’ai aimé si bien que j’ai décidé d’y rester librement. Ici, j’ai côtoyé beaucoup d’acteurs culturels. Au Faso, j’ai échangé avec beaucoup d’artistes. Quand j’étais sur les ondes de OUAGA FM, ceux que j’ai reçu sur mon plateau ont été nombreux et de tout genre. Bref…

Aujourd’hui, je suis, par la faute des choses, bien intégrée dans cette arène culturelle tout comme toi et les autres si chers. Depuis lors, mon petit nom circule dans les débats. Depuis lors, beaucoup me connaissent et ensemble on échange lors des différentes rencontres généralement occasionnelles. Grande est ma joie quand je sens que j’ai apporté quelque chose à un artiste et qu’il me le reconnaît. Hier soir encore l’un d’entre eux m’a fait une grosse surprise quelque part. (Bon ce n’est pas le plus important)

Je te mets au défi, petit frère. Va et cherche comme un bon et vrai journaliste critique comme tu dis l’être. Si tu trouves un seul artiste que j’ai écorché. Si tu trouves un seul acteur culturel que j’ai agressé verbalement. Si tu reçois le témoignage d’un seul à qui j’ai manqué de respect, ne m’envoie guère le nom. Publie-le aux yeux du monde petit frère. Mais, ce n’est pas pour autant que je suis méconnu du milieu culturel burkinabè qui, à mon avis, n’a pas besoin de ce genre d’exercice en réalité. Tu n’as pas besoin d’être arrogant et impoli pour être célèbre petit frère. Non.

Je t’écoutais hier à l’émission et j’ai eu le cœur serré quand tu t’en es pris violemment et ouvertement au grand frère Madess en ces termes : « Donsharp si tu ne fais pas attention, tu deviendras comme certains qui ont commencé dans le reggae, qui ont viré dans le zouk et qui aujourd’hui sont devenus des Commissaires de festival, parce qu’ils sont perdus ».

Petit frère, sais tu qui est Madess ? Le connais-tu ? Non je ne crois pas donc je clos cette parenthèse.

Petit frère, tu vois je ne suis pas originaire d’ici. Mais chaque fois que j’ai pris mon temps pour aligner des lettres et des mots à l’endroit d’un artiste burkinabè, c’est pour l’encourager. Chaque fois que j’ai ouvert mon micro pour y placer des sons verbaux, c’est pour tirer l’artiste vers le haut et non le contraire. Chaque fois que j’ai parlé d’un artiste à un autre c’est pour ressortir les valeurs des uns et des autres. Renseigne-toi, j’ai conseillé des featuring dans ce pays qui ont eu du succès.

Petit frère, c’est bien facile de dire ce qu’on veut et ce qu’on pense parce qu’on est journaliste. Mais c’est encore mieux de réfléchir beaucoup avant d’ouvrir la bouche ou de taper le clavier. Dans le métier, je te ramène à tes cahiers (si toute fois tu en as), il y a fondamentalement ce qu’on appelle l’ETHIQUE et la MORALE. Pourquoi veux-tu saisir toujours le premier. Pourquoi en tant qu’humain, tu ne t’appuies pas aussi sur le second principe petit frère ? Pour l’instant, peut être que, gagné par l’euphorie, tu estimes que ce que tu écris est bon, oui. Mais si tu ne prends pas garde, ce sont tes propres écrits qui restreindront ton champ de manœuvre ici dans le milieu culturel.

Le fruit de ton comportement, c’est ce qui fait que dehors, nos artistes sont mal vus et peu connus. La conséquence de ton comportement c’est ce qui fait que des artistes venant d’ailleurs disent ne pas connaitre les nôtres.
Le temps viendra où tu comprendras que ce que tu fais aujourd’hui est une grosse erreur. Un jour, tu regarderas dans le rétroviseur et tu regretteras de t’avoir pris inutilement à tes grands frères. Tu sauras que tu n’en avais pas besoin.

Petit frère, que t’a-t-il fait Donsharp de Batoro ? Dis moi ce que ton propre grand frère qui demain, pourrait te soutenir là ou tu t’attendras le moins t’a-t-il fait ?

Il faut que tu arrêtes. Dans ce que tu fais là, il ne peut y avoir qu’une pseudo célébrité. Rien de plus petit frère.

Malick Saaga, petit frère, calme toi un peu.

Serge Ekra

Categories: Actualités

Commenter

Votre E-mail ne sera pas communiqué.


2 + 7 =


Newsletter

Tackborse musique et video du burkina   

Entrez vous adresse E-mail pour rester connecté

  • Vidéos
  • Musique
  • Clips
  • Actualité

Soyez les premiers informés des nouveautés sur le site 100% Culture du Burkina Faso

S'abonner!