Malick Saaga clash Don Sharp De Batoro

Don Sharp De Batoro un artiste avec un très faible état d’esprit

Après avoir été honteusement humilié à la 18e édition des kundé par ses propres collaborateurs (puisqu’il est sorti bredouille sur toute la ligne), Don Sharp De Batoro accompagné de son larbin de communicant est venu s’en prendre de façon vile à moi dans l’émission «Débat culturel» hier mercredi à l’enregistrement. Sans se retenir, coléreux et très irascible sur le plateau, le malheureux lauréat s’est piqué une bonne dose d’arrogance avant de venir. Il ne s’est donc pas empêché d’assener des propos haineux à mon endroit.

«Tu es impoli» ; «le porc c’est lui» ; «c’est un musicien frustré qui n’a pas réussi» ; «il n’a aucun jugement professionnel», «s’il était intelligent …», «il très très jeune pour m’énerver», jugez-en ces quelque langages indécents de votre vedette à mille tendance.

Toutes les interventions de Don Sharp ont consisté à gueuler, à insulter de façon indécente et vilaine. Faisant le pédant et la fuite en avant dans le métier du journalisme, il s’est mû en connaisseur glouton. Arrogant, discourtois, énervement, narcissique, orgueilleux, voici mes qualificatifs. Qu’est-ce qui a pu bien pousser un De Batoro à me traiter d’impoli ?

En fait, ce que cet artiste sans repère et son piètre acclamateur ne savent pas, c’est que mon exercice du jour a consisté à donner à l’émission une autre saveur. Mais à quel prix? Toujours calme, serein et imperturbable, je suis resté malgré tout courtois, comme mon éducation me l’a contraint. La vedette locale a bien mordu à l’hameçon. Heureusement que l’on n’est pas arrivé aux mains même si le «djéliba» aurait versé dans sa pleine vocifération sa tasse de thé.

Mon frère De Batoro, je ne suis pas ton ennemi et tu apprendrais mieux dans l’humilité. J’ai pris acte de toutes tes injures. Si l’expression «amuser la galerie» t’offusque autant, travaille sérieusement pour atteindre le niveau artistique requis. Je me chargerai personnellement en ce moment de faire de toi mon coup de cœur. Tu as un talent mais présentement tu tâtonne en cherchant juste à manger.

Sans rancune et merci encore pour cette dédicace hypocrite de ton œuvre que tu m’as faite à la fin de l’émission. T’aurais pas dû car je prendrai le temps de finir mon répertoire avant de ressortir ton CD, un jour.
Tu m’as insulté sur le plateau, et c’était vraiment l’erreur qu’il ne fallait pas commettre. Bien qu’on reconnaisse ton talent, tu as besoin de travailler aussi ton mental que ton sang froid sur un plateau ! Merci !

Malick Saaga

Categories: Actualités

Commenter

Votre E-mail ne sera pas communiqué.


5 + 2 =


Newsletter

Tackborse musique et video du burkina   

Entrez vous adresse E-mail pour rester connecté

  • Vidéos
  • Musique
  • Clips
  • Actualité

Soyez les premiers informés des nouveautés sur le site 100% Culture du Burkina Faso

S'abonner!