Conférence de presse à Paris : L’ACBF relève le défi

De mémoire, c’est la première fois qu’une structure culturelle privée burkinabè, organise une conférence de presse à Paris.

Le 20 mai 2018 dernier, l’Association des Créateurs Burkinabè de France (ACBF) présidée par Georges de Baziri a réussi à rassembler une centaine de personne et une dizaine de journalistes dans la somptueuse salle de l’Ambassade du Burkina en France, situé au 8è arrondissement au cœur de Paris.

Ce point de presse était relatif à la 4è édition de la Nuit du Faso Dan Fani qui aura lieu le samedi 2 juin 2018 aux Salons O’Feeling, 75, Avenue de Paris, 948000 Villejuif-France. Le bureau principal de cette association était donc face à la presse pour énoncer les grandes lignes qui étayeront cette manifestation tant attendue par toute la diaspora européenne et même au-delà. Mariama Yameogo (trésorière), Saidou Sawadogo (Secrétaire Général), Lamine Ouedraogo (Sécurité) et le Président de l’ACBF, Georges Kaboré ont décortiqué de fond en comble les tenants et les aboutissants de leur association. Ils n’ont pas hésité à saluer les devanciers tels que François 1er et autres qui leur auront légué loyalement ce «héritage» et ils espèrent tenir la dragée haute.

Création et valorisation de la mode grâce à sa matière première le Faso Dan Fani, tel est l’objectif principal de cette association. C’est dans une présentation succincte que le Saidou Ouédraogo est revenu sur la genèse de l’association et les premiers pas de la Nuit du Faso Dan Fani en 2015. Devant un auditoire considérable et très avisé, ils ont développé certaines thèses qui affirment que le Faso Dan Fani doit absolument contribuer à l’économie de notre pays. Etant un patrimoine culturel et vestimentaire à promouvoir, le FDF peut être un poumon économique pour le développement du Burkina Faso. C’est pour cette raison que l’avènement de la Nuit du Faso Dani à Paris, rentre dans le cadre d’une ouverture tangible vers le monde.

Le public a pu découvrir deux documentaires captivants. L’un sur la santé du Faso Dan Fani au Burkina Faso et l’autre sur le déroulement de l’édition précédente de la Nuit du Faso Dan Fani.

Pour cette 4è édition qui se déroulera sur le thème «Une identité à la conquête du marché mondial» ; un cachet particulier a été dévoilé à l’assistance. En effet, la Côte d’Ivoire a été désigné comme pays hôte de cette édition. Pour joindre la parole aux actes, le comité d’organisation a cordialement fait appel à Vacaba Diaby, Premier Conseiller de l’Ambassade de la RCI. Ce dernier a confirmé la participation effective de son pays à travers une meute de journalistes présents et l’annonce d’une importante délégation de stylistes venue de la Côte d’Ivoire.

La soirée connaîtra la présence d’une quinzaine de stylistes venus du Togo (2), la Côte d’Ivoire (3), du Mali (1), du Burkina Faso (2), de Paris (3), de Bordeaux (1) et des USA (1). L’ambiance musicale sera assurée en live par l’orchestre d’Hamed Cissé avec la présence des artistes tels que Tall Moutaga, Habibou Sawadogo, l’artiste ivoirien Gadji Celi et quelques artistes surprises. Défilé de mode, diner gala, prestations d’artistes et bal populaire jusqu’au petit matin pour 25 euro… c’est ce que la soirée du 2 juin à Paris vous réserve.

Des stylistes Burkinabè à savoir Ymar Mode, GX 226, Yannick Barro, Angelis Confection, (France), Félicia Couture, Saly Dah (Burkina Faso) et Soro Bis (USA) sont ceux qui ont été invités à cette 4è édition.

Une conférence de presse qui a connu une participation massive des ressortissants burkinabè qui n’ont pas été avares en questions et en suggestions. Ce point de presse s’est d’ailleurs transformé en un véritable débat sur le Faso Dan Fani. Notamment sur l’accessibilité des matériaux de première nécessité, le coût du textile, la volonté politique, l’appui de certaines célébrités mondiales, la recherche des sponsors étrangers etc. Le Conseiller culturel de l’Ambassade du Burkina à Paris a apporté quelques éclaircissements concernant les actions politiques qui sont en train d’être mené pour davantage promouvoir le FDF. Il a également exprimé le soutien indéfectible de l’Ambassadeur et du Ministère de tutelle à cette manifestation qui rassemble l’ensemble des compatriotes de tout bord dans un esprit de paix et de cohésion sociale.

C’est autour d’un cocktail à l’ambassade, que le public a poursuivit le débat pour le bien fondé du comité d’organisation.

Le Chat !

Categories: Actualités

Commenter

Votre E-mail ne sera pas communiqué.


2 + 5 =


Newsletter

Tackborse musique et video du burkina   

Entrez vous adresse E-mail pour rester connecté

  • Vidéos
  • Musique
  • Clips
  • Actualité

Soyez les premiers informés des nouveautés sur le site 100% Culture du Burkina Faso

S'abonner!