Discours du PM: Donc c’est Barry seul qui parle culture?

Comme je devais m’y attendre, le discours sur la situation de la Nation du Premier Ministre Paul Kaba Thiéba, m’a laissé sur ma soif, culturellement parlant bien sur.

Déjà qu’il était long et fastidieux (4h), il fallait être très attentif au speech du PM, sinon le volet Culture et Tourisme allait vous filer sous les oreilles, sans que vous ne vous rendez compte. Car il a épisodiquement survolé notre précieux sésame pour passer aux autres «gros sujets». Exactement comme dans une rédaction de presse écrite : La culture et tourisme dans un journal font l’objet d’un encadré.

Bon bref ; son intervention sur la culture et le tourisme a été éphémère. Il a survolé le domaine en énumérant tout simplement les actions qui ont été menées. Notamment : la qualification de 200 artistes musiciens et plasticiens pour intervenir dans le système éducatif ; la réalisation d’une cartographie des écoles de formation dans les métiers des arts, de la culture et du tourisme en vue de leur renforcement etc.

Mais ce n’est pas ça que nous attendions ! Ce sont des mesures et des actions idoines que j’attendais. Notamment en ce qui concerne le secteur touristique qui subit une crise notoire à cause du terrorisme. Par exemple, des offres concrètes devraient être prises sur le renforcement du Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT). 1 milliard c’est peu à mon avis. À titre d’exemple ; certes comparaison n’est pas une raison, la Côte d’Ivoire bénéficie d’un Fonds d’investissement Touristique de 3 mille milliards de FCFA !
Il y a eu un accompagnement technique et financier de 39 projets structurants par le FDCT sur un montant de 480 millions de FCFA et un peu plus. Il devrait être davantage optimisé.

C’est dommage que ce soit uniquement l’ex Ministre Tahirou Barry qui se soit appesantit sur la politique culturelle et touristique de notre pays. Le secteur de l’hôtellerie et surtout nos sites touristiques y compris la destination Burkina Faso connaissent une décrépitude incommensurable due à l’insécurité. Ce secteur doit faire l’objet d’une attention particulière avec des mesures fortes et opérationnelles pour la relance.

Le Député Tahirou Barry, en revenant sur certains de ces points a été, à mon avis, perspicace. Il est temps qu’on se penche activement et surtout concrètement dans un véritable développement des industries culturelles et touristiques de notre pays.

Les discours kilométriques d’il y a 40 ans aussi, ça nous fait somnoler. Surtout quand la culture vient en «parenthèse» dans un paragraphe.

Le Chat !

Categories: Chroniques

Commenter

Votre E-mail ne sera pas communiqué.


7 + 5 =


Newsletter

Tackborse musique et video du burkina   

Entrez vous adresse E-mail pour rester connecté

  • Vidéos
  • Musique
  • Clips
  • Actualité

Soyez les premiers informés des nouveautés sur le site 100% Culture du Burkina Faso

S'abonner!