L’artiste Nourat honore les femmes Intègres

Sous la houlette de Coumba Gawlo, les plus grandes chanteuses africaines se réunissent à Dakar du 6 au 8 mars 2018 pour célébrer la femme autour du festival chant de Linguère.

Ce sont : Babani_Koné du Mali, Fati Komari du Niger, Rocky Gold de la Côte d’Ivoire, Nourat du Burkina Faso, Mouna Mint Dendeni de la Mauritanie, Mounira Mitchala du Tchad, Fatou Guewel Diouf, Kine Lam et Coumba Gawlo du Sénégal. Elles se sont engagées artistiquement pour la défense des droits des femmes, la dividende démographique au Sahel, l’autonomisation de la femme, l’entreprenariat et le leadership féminin, la scolarisation des filles et leur maintien à l’école, le mariage des enfants, l’espacement des naissances, la santé maternelle et infantile et la lutte contre les violences basés sur les genre.

C’est une première au sur le continent et un grand honneur pour le Burkina Faso qui depuis un certain temps gravit les échelons dans les arts vivants tant au niveau continental que mondial.

La reggae woman burkinabè Nourat n’a pas daigné manquer à l’appel. Elle a donné le ton dès son arrivée à la radio Dem de Coumba Gwalo à travers sa voix dans l’enregistrement collectif du projet. Elle a épaté, m’a confié Donald Simporé, PDG de DSRecord qui y séjourne également.

Chapeau bas Nourat !

Malick Saaga

Categories: Chroniques

Commenter

Votre E-mail ne sera pas communiqué.


1 + 1 =


Newsletter

Tackborse musique et video du burkina   

Entrez vous adresse E-mail pour rester connecté

  • Vidéos
  • Musique
  • Clips
  • Actualité

Soyez les premiers informés des nouveautés sur le site 100% Culture du Burkina Faso

S'abonner!