Daisy Bofola et Donsharp De Batoro reviennent sur la scène musicale.

Les artistes Daisy Bofola et Donsharp De Batoro étaient face à la presse ce vendredi 16 février 2018 pour la présentation de leurs nouveaux albums intitulés respectivement « Jubiler » et « Je viens de là ». Avec ces nouveaux albums, les artistes entendent conquérir la scène internationale.

Daisy Bofola et Donsharp De Batoro ont mis sur le marché discographique de nouveaux albums. La dédicace de ces nouveaux joyaux s’est faite au cours d’une conférence de presse tenue ce vendredi 16 février 2018 au Centre national des arts du spectacle et de l’audiovisuel (CENASA).
Daisy Bofola, avec son album «Jubiler» composé de 4 titres et chanté en français, dioula et Kassena aborde des faits de société. Le premier titre qui donne son nom à l’album parle d’amour. L’artiste à travers ce morceau aborde les péripéties de l’amour fait souvent de joie et de déception.

Le deuxième titre est intitulé « Sarambantou » et est chanté en Kasena, le troisième titre « sébé Allah yé », n’est qu’une reprise du morceau de l’artiste reggae-man Alpha Blondy pour rendre hommage à Dieu. Le quatrième morceau « Yagui s’divi » est également chanté en Kasena.
L’album a été réalisé sous la direction artistique de Seydou Batoro. A travers ce troisième album, Daisy entend conquérir la scène internationale et pour ce faire un programme pour la promotion de l’album est prévu dans les jours à venir.

Donsharp De Batoro, quant lui propose aux mélomanes « Je viens de là », un album composé de 12 titres chanté en français, mooré et Gourounsi.
Le premier titre intitulé «bonne écoute», est une introduction de l’album où l’artiste souhaite une bonne écoute à tous afin de bien relayer son message. Le deuxième titre «Zanziga», chanté en mooré est une réalité sociale que l’auteur dénonce à savoir le manque de reconnaissance. Le troisième morceau «Colombe» dénonce les attaques terroristes dont est victime le monde entier en général et le Burkina Faso en particulier. A travers ce titre, l’artiste veut rendre hommage aux victimes des attaques terroristes notamment celles du 15 janvier 2016.

Le titre iconographique «je viens de là» est une chanson qui se veut comme un repère, une boussole pour mieux s’orienter dans le futur. A travers ce morceau, l’artiste fait un clin d’œil à l’histoire de l’Afrique à travers ses grands hommes tels que Samory Touré.

L’égoïsme, la solidarité, l’espoir, la situation des enfants de la rue, les intérêts sont autant de sujets abordés par l’auteur dans cet album.
L’artiste à travers ce quatrième album essaie de faire prendre conscience aux africains des potentialités dont ils disposent pour leur propre développement. Selon l’artiste, que l’on le veuille ou non l’Afrique sera la prochaine terre d’immigration.

Yssoufou SAGNON

Categories: Actualités

Commenter

Votre E-mail ne sera pas communiqué.


7 + 2 =


Newsletter

Tackborse musique et video du burkina   

Entrez vous adresse E-mail pour rester connecté

  • Vidéos
  • Musique
  • Clips
  • Actualité

Soyez les premiers informés des nouveautés sur le site 100% Culture du Burkina Faso

S'abonner!