Abdoul Karim Sango ou le troisième pompier: celui-ci est loin d’être un pantin

Après 22 mois pour Tahirou Barry contre 3 mois pour Issouf Sawadogo, c’est le juriste Abdoul Karim Sango qui est désormais le ministre burkinabè de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT). Nommé le 31 janvier 2018 à travers un remaniement ministériel, ce militant démissionnaire du PAREN, bien averti de la scène politique ne sera pas un pantin ou un soumis comme certains de ses prédecesseurs. Sinon pourquoi avait-il claqué la porte au fondateur du PAREN Laurent Bado en démissionnant? Il n’est pas ce larbin politique qui aquiesce le dictat d’un politicien autoritaire. Ce monsieur, selon toute vraissemblance est intelligent et il n’a pas sa langue dans sa poche. Le doute qui taraude cependant mon esprit se repose alors sur cette interrogation : Qu’est-ce qui a valu sa nomitaion au chevet de la culture?

De toute évidence, Abdoul Karim Sango reste un juriste et un intellectuel qui maîtrise bien les rouages de l’arène politique burkinabè. Dispose-t-il d’autres aptitudes culturelles pour mieux solutionner les problèmes existentiels de son département? Le nouveau patron a du pain sur la planche certes, mais je reste convaincu qu’il peut mieux faire si et seulement si, il s’inscrit dans une rupture avec les vieilles mauvaises pratiques dudit ministère. Clanisme, favoritisme et copinage pour ne citer que ces tares, voilà les maux qui gangrènent le ministère de la Culture des Arts et du Tourisme. Des initiatives nobles et sérieuses de jeunes entrepreneurs culturels ont été rejetées parce qu’ils n’étaient pas dans le circuit des décideurs de financement. Des journalistes dits culturels ont été mouillés pleinement pour servir de griots sous la gestion claniste et partisanne de … B (évitez moi un procès).

J’ose croire que ces façons de mal faire seront règlées car les opinions et prises de positions de monsieur Sango dans les médias et sur la toile sont si édifiantes et éclairantes. Une chose est d’avoir de la réthorique et de l’éloquence et l’autre chose aussi est d’être sur le terrain face aux faits. Loin de cette idée préconçue qui qualifie ce juriste de zelée, d’une personne imbue, il reste dans les apparences en tout cas, quelqu’un qui n’a pas sans langue dans sa poche. Il n’est pas ce type de beni-oui-oui à la solde d’un politique assoiffé de pouvoir. Qu’est ce que Malick Saaga en sait? Mon constat est la mésure des apparences.

Aussi il faut sans doute se dire qu’avec la compétence de notre nouveau chef à bord, il pourrait apporter son expertise au Bureau Burkinabè du Droit d’Auteur (BBDA). Quand entrepreneur culturel (ndlr Walib Bara) et juriste (A. K. Sango) travaillent en toute transparence, imaginez un tout petit peu la fortune de nos artistes. Mieux encore, A.K.Sanga pourra proposer des réformes efficaces de révalorisation sur le statut juridique de nos véritables artistes créateurs que des artistes mouta-mouta. Nous avons des talents incroyables au Faso qui sont malheureusement marginalisés parce qu’ils n’arrivent pas à vivre decemment de leur art. Alors c’est le moment pour vous artistes-musiciens notamment les instrumentistes, de vous ériger en corporations fortes, parler d’un même langage pour mieux vous promouvoir. Il faut un sacrifice et le miracle ne viendra pas tant qu’il n’y pas lutte. Ne vous retenez pas, tentez cette fois-ci de rencontrer le nouveau ministre.

Avec ce nouveau visage, c’est un nouveau souffle, une suffisance qui s’installe et j’y crois. Car celui-ci agira non pas en beni-oui-oui mais en homme politique averti et bien imprégné des problèmes de la jeunesse selon toute plausibilité. Mais bien sûr, je n’occulte pas aussi le fait qu’il inscrit sur fond d’un programme politique et dans la continuité de l’administration. Il a donc encore deux ans pour faire ses preuves pour enfin rentrer dans l’histoire ou être oublié comme Issouf Sawadogo qui n’a pas eu le temps de prendre son déjeuner.

Malick Saaga

Categories: Chroniques

Commenter

Votre E-mail ne sera pas communiqué.


3 + 5 =


Newsletter

Tackborse musique et video du burkina   

Entrez vous adresse E-mail pour rester connecté

  • Vidéos
  • Musique
  • Clips
  • Actualité

Soyez les premiers informés des nouveautés sur le site 100% Culture du Burkina Faso

S'abonner!