Jean Marc Guiébré dit Petit Jeannot, le préféré de Floby le Baba

Vous avez esquissé des pas aux rythmes des tubes « I love my lady »; « Aminata »; « Tu me connais »; « Rouler »; « Baba »; pour ne citer que ceux-là, de l’artiste-musicien Floby le Baba. Vous vous êtes laissés également emporter par les vibrations sonores de Malkhom à travers sa chanson « Boin taar Zena ». Aujourd’hui, vous continuez de danser dans les maquis et autres discothèques « Une minute au village » d’Imilo le Chanceux. Vous ne vous êtes jamais posés la question de savoir, qui a fait ces sons? Ne cherchez plus loin, il est juste là, c’est un frère à vous. L’arrangeur « titulaire » de Floby le Baba et de bien d’autres artistes ayant le vent en poupe, n’est ni un Ivoirien ni un Nigérian encore moins un Ghanéen.

C’est un jeune doigtier burkinabè, très prometeur qui a su forger sa personnalité dans l’univers des Musiques Assistées par Ordinateur (MAO). Ce trentenaire n’est rien d’autre que Jean Marc Guiébré, surnommé affectueusement Petit Jeannot par Acee 1er.

Originaire du Boulgou, Petit Jeannot a cependant vu le jour à Ouagadougou. Il y passe toute son enfance. De l’école primaire Sin-Yiri A au lycée Privé Yiguia en passant par le noble Lycée Philipe Zinda Kaboré, Jean-Marc a pourcourru un cursus assez exemplaire mais sans avoir la chance de décrocher son premier diplôme universitaire. La raison étant tout simple, la découverte du rap et surtout de l’arrangement l’ont distrait des études.

2005, Petit Jeannot fait son entrée timidiment dans l’arrangement en parcourrant chaque jour le quartier Sin-Yiri (où il habite) au quartier Tampouy pour pouvoir juste s’exercer à l’aide du PC de son ami. Autodidacte, perséverant et determiné il découvre après quelques années les basiques réquises d’une programmation musicale et se met à arranger dans sa chambre quelques maquettes des groupes rap de l’underground, en son temps. Il décroche parallèlement dans sa quête d’emploi, un contrat professionnel d’agent comptable à  » Génédis  » en janvier 2007. Alors il demenagea dans une villa à la Zone du bois. Petit Jeannot va conjuguer comptabilité le jour et arrangement dans son studio d’enregistrement, la nuit.

2009, il est déclaré officiellement artiste-musicien et arrangeur professionnel au Bureau Burkina de Droit d’Auteur (BBDA) pour ses différentes oeuvres artistiques (arrangement des chansons) qu’il a deversé sur le marché discographique. Il se fait de plus en plus un nom. Convaincu du geni que possède son jeune frère, Floby le Baba lui propose son studio UM226 qu’il gère en tant qu’arrangeur entre 2016 et mi-2017. Aujourd’hui, petit Jeannot est installé à son propre compte dans un mini duplex, derrière le maquis Point Focal (en face du SIAO). Il y habite et avec sa fiancée et avec son petit garçon au niveau inférieur tout en recevant les artistes au quotidien, dans sa jeune structure d’enregistrement  » ART’MONY « , en haut. Il n’officie que dans la MAO et ambitionne pouvoir enregistrer aussi les artistes en live. Il n’a pas de genre musical figé qu’il arrange, il fait du tout et ne vit que de l’arrangement. Sa dernière touche nous renvoie au titre  » independace day  » chanté par Smarty, Eunice Goula et De Batoro sous la houlette de Papus Zongo. Aussi, pour le prochain album du King Zodanga (Floby), Jeannot a arrangé une dizaine de titres.

Mais ce que certains ne savent pas, ce qu’entre septembre 2013 et mars 2016, notre talentueux arrangeur Petit Jeannot s’est retiré de l’arène musicale indépendamment de sa volonté. Une infortune qui ne l’a ni faibli ni tué ni enterré. Au contraire, il est sorti encore plus grand. Ce qui ne tue pas te rend plus fort, dit-on donc! Bon vent, jeune frère !

Malick Saaga

Categories: Actualités

Commenter

Votre E-mail ne sera pas communiqué.


5 + 4 =


Newsletter

Tackborse musique et video du burkina   

Entrez vous adresse E-mail pour rester connecté

  • Vidéos
  • Musique
  • Clips
  • Actualité

Soyez les premiers informés des nouveautés sur le site 100% Culture du Burkina Faso

S'abonner!