Awa Sissao : 22 janvier 2016 – 04 janvier 2017

Sissao KenzoIl a fallu attendre presque 12 mois pour voir enfin le dénouement de ce qui est devenu «L’affaire Sissao».

En effet, la maison Vision parfaite que dirige Kenzo Cash Ligdi a réuni la presse hier dans leur local en compagnie de l’artiste Sissao et de Telesphore Bationo, porteur du projet « Avec Sissao au Kora, c’est le Burkina qui reste debout » pour faire leur mea culpa.

C’est avec un visage froncé et toujours aux côtés de son époux ATT que l’artiste Sissao, s’est installée entre les deux caïds de Vision parfaite et du projet. L’ordre du jour était simple : «Informer les journalistes que la page est définitivement tournée »

Telesphore dans son long verbiage, a salué indéfiniment les mécènes qui avaient apporté leur contribution au projet qui, malheureusement n’aura pas abouti suite à l’annulation des Koras. Tout en saluant la grandeur d’esprit dont ont fait preuves ces mécènes en refusant de se faire rembourser, «Papa Télé » comme on le surnomme, a souhaité que ces argentiers continuent à soutenir la culture afin de favoriser le mécénat dans notre pays.

Quant au principal facilitateur du projet en la personne de Kenzo, il a longuement barboté dans ses propos en revenant de temps à autres sur la genèse du conflit et la transparence financière qu’il a toujours longtemps clamé. «Le même bilan financier que j’avais établi en mars à la suite de l’annulation des Kora, c’est le même montant que j’ai remis à l’artiste aujourd’hui » clamait-il.

Pourtant, toute la discorde serait venue de là, mais pour éviter d’envenimer la situation, l’équipe et notamment le facilitateur, a présenté ses excuses officiellement tout en avouant que la faute lui revenait. «La leçon que je tire des bisbilles entre Sissao et moi, c’est le manque de communication » renchérit-il. Le résidu de la somme après avoir retiré les « charges » fixes sera reversé pour la sortie de l’œuvre de l’artiste Sissao. Cette dernière n’évoluera plus jamais seule. Désormais Sissao ne sortira plus d’album solo, c’est avec son époux qu’ils enregistreront leurs prochains albums. Les prestations se feront ensemble, les cachets seront gérés ensemble, les déplacements ensemble, les signatures ensemble, les repas, ensemble, les locations d’hôtels ensemble, les chambres d’hôtels ensemble (bien évidement), les véhicules ensemble, et bientôt les droits au BBDA ensemble !

En prenant la parole bon gé malgré, Sissao a été émue et soulagée d’entendre les excuses de Kenzo tout en remerciant les mélomanes, amis et collègues artistes du soutien sans cesse qu’elle a reçu. «Pendant toutes cette période, j’ai été étroitement soutenu par mes proches. Ça ne sert à rien de perdre son temps et son énergie pour des miettes alors que j’ai beaucoup de choses à faire. A force d’envenimer la situation, ce sont mes amis et mes proches qui en souffrent également. J’ai décidé donc de tourner la page. Ça servira de leçons pour les autres, car prochainement ils sauront mieux aborder ces questions avec plus de transparence et de contrat à l’appui»

C’est avec un tohubohu des médias et du staff de l’artiste que le point de presse a pris fin au moment où Jabb’Art a demandé à l’artiste Sissao : pourquoi elle n’a pas remercié Walib Bara au moment où elle remerciait nominativement Kenzo, Telesphore, son époux, les journalistes, ces collègues ? « haaaaaaaa ! Hervé Honla laisse ça ! Faut pas ouvrir un autre débat ici ! » Ont-ils piaillé.
Jabb’Art !

Categories: Chroniques,La plume de Jabbar

Commenter

Votre E-mail ne sera pas communiqué.


2 + 6 =


Newsletter

Tackborse musique et video du burkina   

Entrez vous adresse E-mail pour rester connecté

  • Vidéos
  • Musique
  • Clips
  • Actualité

Soyez les premiers informés des nouveautés sur le site 100% Culture du Burkina Faso

S'abonner!