Michouana : Un cœur qui balance dans le showbiz

Michouana1Parfois c’est au 7ème art aux côtés des films d’Afrimov ou encore sur le petit écran à travers la musique qu’on aperçoit régulièrement cette créature longiligne assez coquette.

En me conviant hier soir à son point de presse marquant la sortie de son maxi, j’ai eu la surprise de constater que la nommée Michouana (Fatimata Mimi Ilboudo) était à sa deuxième œuvre musicale.

Tout en avouant que la première est passée inaperçue et qu’elle est parfois sollicitée au cinéma, ce qui entacherait beaucoup son éclosion sur la scène musicale. Là, il y a un hic ! Soit on fait la musique, soit on fait le cinéma. C’est au moment où on excelle déjà bien financièrement et médiatiquement dans une discipline, que l’on décide d’en faire une autre ou les deux à la fois. De peur de perdre définitivement les deux.

Bon bref, Cette fana de la musique bantous et sahélienne est apparue pour la première fois sur les platines en 2012 à la faveur de la sortie de son premier opus de 8 titres baptisé « Toi et moi » où des artistes non des moindres comme Maréchal Dj, Ramzy Gabana, Yanick Beaux Yeux y ont collaboré. C’était une sorte d’identité musicale qu’elle recherchait, puis après c’est le blackout totall ! Elle vire au cinéma aux côtés d’Michouana2Ibrahim Olukunka avec des longs métrages de gauche à droite. Des pépins de santé sont également venus atténuer son élan artistique mais en fin de compte, l’année 2017, vient de lui offrir un «cœur brisé » titre éponyme de son maxi que j’ai auditionné hier.

En optant physiquement et artistiquement de faire dans l’ambiance facile et dans une sorte de musique urbaine, Michouana avait déjà donné le ton. Rien qu’à voir l’équipe des artistes branchés qui l’on accompagné à la dédicace, vous pouvez déjà deviner quel est son style musical. Imilo Lechanceux, Ashley, Playerz, MalickMichouana3a, Yannick Beaux Yeux, Babcy, Dicko Fils, Biba Ouassin…tous étaient présent.

La veine qu’elle possède dans sa carrière, c’est de pouvoir en toute aisance faire des featuring avec des célébrités africaines comme Serges Beneaud, Maréchal Dj ou encore Sofiano. Sans débourser un copeck selon ses dires. Autant donc en profiter dans la promo car cela pourrait être un tremplin considérable pour l’éclosion de sa carrière en mode « musique urbaine ».

Un style musical qu’elle affectionne particulièrement quand écoute des tubes comme « Matockopai » ou encore «cœur brisé ». Ce style, selon moi, s’accompagne toujours avec des concepts de danse. Mais je doute fort que la jeune artiste y a pensé. Assez médiocre en danse, elle gagnerait bien à se faire coacher par ces collègues du même genre (Imilo, Yannick Beaux yeux…) afin de se doter d’excellents danseurs «roukas-roukas» pour booster sa promo.

C’est un choix qu’elle affectionne, mais il faudrait qu’elle pense davantage à se former vocalement et artistiquement. Mais à condition qu’elle fasse d’abord un choix entre la musique et le Cinéma.

Comme elle ne sait pas encore où elle va « percer », Michouana tente les deux, mais attention…de tout rater !

Jabb’Art !

Categories: Actualités

Commenter

Votre E-mail ne sera pas communiqué.


9 + 1 =


Newsletter

Tackborse musique et video du burkina   

Entrez vous adresse E-mail pour rester connecté

  • Vidéos
  • Musique
  • Clips
  • Actualité

Soyez les premiers informés des nouveautés sur le site 100% Culture du Burkina Faso

S'abonner!